bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Vanessa Guide.
s’envole vers d’autres films

Cette année, elle troque le tapis volant contre une immense maison hantée ou encore des crampons. Le film « Le Manoir » est sorti le 21 avril. Les salles de cinéma ne vont pas l’oublier de sitôt. Elle sera ensuite à l’affiche de « Comme des garçons ». Après s’être illustrée sur les planches, au théâtre, elle s’est dévoilée au cinéma dans le film « Les Nouvelles Aventures d’Aladin ». Depuis, même si elle tient à passer des auditions, les scénarios viennent de plus en plus à elle.

L’actrice nous présente le Manoir et comme des garçons.

Pouvez-vous nous expliquer vos différents rôles ?
Dans Le Manoir, je fais partie d’une bande de copains. Mon personnage, c’est Sam. Elle se prend pour une fausse racaille mesquine et opportuniste. Elle se la joue comme ça, un peu sexy mais dès qu’on la peine ou qu’elle boit un peu trop, elle a du mal à garder cette façade.
L’autre film n’a rien à voir. Déjà, l’histoire remonte à 1959. L’intrigue tourne autour du football. Il s’agit de constituer la première équipe féminine professionnelle de France. Moi, je joue Emmanuelle Bruno, la fille d’un footballer. Malgré elle, elle est projetée dans l’équipe. Tout le monde hallucine de ses capacités. Elle a l’air timide, même coincée, mais finit par se révéler à travers ce sport.

Comment avez-vous vécu ces deux tournages ?
Dans « Le Manoir » je me suis beaucoup amusée. C’est quelque chose de très loin de moi et très délirant. On a tourné en décembre, dans le froid mais on s’est beaucoup soutenus.
Pour l’autre rôle, j’ai eu une grosse préparation. Six mois avant le tournage, il a fallu commencer à apprendre le foot, trois fois par semaine. Autant vous dire que c’était pour moi une première. Comme nous jouons en équipe, on a dû s’entrainer ensemble avant le tournage. L’alchimie est née entre nous à ce moment-là.
Ce sont deux films très différents qui m’ont marqué, chacun à leur manière.

Dans « Comme des garçons » vous avez un rôle principal. Pourquoi avez-vous été choisie ?
C’était un casting, j’ai passé les sélections, comme les autres. J’avais déjà rencontré le producteur autour d’un café et le courant était passé. On travaille toutes beaucoup pour obtenir les rôles alors, pourquoi une fille plutôt qu’une autre ? Je pense qu’il y a un déclic dans la tête des réalisateurs. Avec un autre, je n’aurais peut-être pas eu le rôle. Eux seuls ont la réponse.

Inversement, comment choisissez-vous vos rôles ?
Je sélectionne en fonction de l’histoire. Mon personnage passe après. Je suis capable de refuser un premier rôle si le synopsis ne m’emballe pas.
Avec ces deux tournages, le théâtre a été un peu mis de côté.
Oui, pourtant avant je ne faisais que cela. J’ai refusé quelques pièces pour me consacrer au cinéma. C’est comme dans tous les réseaux. Une fois que l’on en sort, les gens pensent moins à vous.

Quels sont vos projets ?
Je vais bientôt retourner sur les planches, dans une pièce de Fabrice Melquiot. Au programme, je dois tourner la suite des « Nouvelles Aventures d’Aladin » avec de nouveaux acteurs. Eric, Ramzi et Jamel Debbouze vont intégrer ce deuxième opus.


Propos recueillis par Laura Berlioz
Crédit photo : © Rémy Tortosa

Logre et cie Six-Fours - Limpact




Direct Var Infos
 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©