bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Jean-Philippe Hann.
Guitare ho ma guitare

Rocker au cœur tendre, il vous transporte dans un monde de bonheur électrique et acoustique qui n'appartient qu'à lui.

Comment vous est venu le virus de la musique ? Comment est née en vous cette envie de jouer de la musique ?
C'est très simple, mon papa était musicien amateur, il avait un groupe qui tournait un peu donc tout petit, dès l'âge de 5 ans, il m'emmenait avec lui et je me suis retrouvé sur scène avec les lumières, le son, les gens... donc à cet âge là ça peut vite "coller" le virus.
La vie est faite de rencontres et là on s'aperçoit, en vous regardant, que la rencontre est vraiment importante.
Oui. La rencontre avec cette équipe là c'est vraiment particulier. On se connaît depuis très longtemps, on a fait nos classes ensemble dans les pianos-bars. Et même pour certains, ça remonte encore plus loin, on a fait des concerts de rock, des répétitions dans les garages, etc, quand on était encore adolescents donc ça crée une histoire. On s'est perdu de vue quelques temps parce qu'on n'a pas eu les mêmes parcours, une fois professionnels, mais ce qui est amusant c'est qu'il y a une douzaine d'années on s'est retrouvés, pas par hasard mais presque, sur le même artiste.

Aujourd'hui vous êtes sur la tournée de Michel Sardou. Comment arrive-t-on du rock à Michel Sardou ?
Là c'est vraiment par hasard. C'est comme tout, au début on est un puriste, on refuse tout, je ne voulais pas enregistrer de titres de variétés, me compromettre là dedans jusqu'à ce que je comprenne que c'était ridicule, que ça faisait partie du métier et que ça me permettrait de gagner de l'argent plus qu'en faisant du rock dans mon garage. Donc voilà on commence par faire des séances de studio et puis il y a un artiste qui vous demande, un deuxième artiste qui vous demande, et à un moment donné il y en a un qui vous met une grosse pression pour que vous partiez avec lui. Et là il se trouve que c'était Michel Sardou. Comme j'avais fait, juste avant, la tournée de Garou, j'avais goûté à ça et je me suis dit après tout ce n'est pas si terrible, on peut y aller. Et en plus  je savais que j'allais partir avec des amis.

Jean-Philippe Hann, rocker au grand coeur - Limpact

Votre meilleur souvenir ?
Mon meilleur souvenir... c'est en répétition sur la toute première tournée avec Michel. Ça faisait quelques jours qu'on répétait une chanson qui s'appelle La fille aux yeux clairs où il parle de sa maman. C'était Jacques qui la chantait, jusque là on trouvait que c'était une belle chanson mais bon voilà, puis un jour Michel a fini par venir pour répéter avec nous et on a essayé cette chanson là. Et là on s'est regardé avec André, l'autre guitariste, on était face à face, on passe pour être les deux durs, les deux rockeurs de la bande, on était les deux en larmes tellement il nous a mis la chair de poule la chanson a pris une autre dimension, je ne sais pas, ça nous a touché. Et de voir, comme ça, mon copain dans le même état que moi, complètement bouleversé par cette chanson qu'on vient de jouer vingt fois, c'est un gros souvenir intense. Une grosse émotion.

Un dernier mot ?
J'espère que cette tournée va être aussi sympathique que celle d'avant et qu'on va bien s'amuser.

Propos recueillis par Manouk B




Direct Var Infos
 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©