bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Sinclair.
Clap Club

Sinclair alias « Monsieur Funk » sera de passage au Théâtre Le Forum à Fréjus le 24 février prochain pour nous régaler ! Et pour l’occasion, il a bien voulu répondre à nos questions…

Vous avez entamé une tournée intitulée « Clap Club » il y a quelques mois, après plusieurs années loin de la scène, qu’est-ce qui a motivé ce retour ?
C’est une tournée, mais c’est surtout une reprise de contact avec le public et la scène. Je voulais communiquer aux gens le fait que la scène est le plus important. Je joue des titres qui ont plus de 20 ans. Ça me rajeunit pas mais en même temps c’est une chance. Et c’est intéressant de voir qu’aujourd’hui je donne autre chose avec ces titres et que le public aussi vient chercher autre chose. C’est une sorte de thérapie. Ça met la pêche ! C’est de l’énergie pure ! Il fallait d’abord se reconnecter avec le public, ensuite, il y aura de nouvelles choses. Une phase plus créative. J’ai envie d’affirmer ma créativité d’aujourd’hui.
Ce qui a motivé ce retour c’est d’abord une rencontre avec moi-même. Je me suis dit : « Il est temps ». Je sentais que j’avais vraiment quelque chose à donner. J’ai réuni des gens avec qui je me sentais bien. Ma sœur par exemple, qui joue de la basse sur la tournée. Ça change tout. C’est une démarche sincère et c’est avant tout de la musique.

« J'aime changer les titres que nous jouons pour que chaque concert soit unique et que la prise de risque nous mette un bon coup de pied aux fesses chaque soir. » Vous aimez vous lancer de nouveaux défis, c’est ce qui vous pousse à tenter toujours de nouvelles choses ? (BO de film, Jury de La Nouvelle Star, quelques apparitions au cinéma, producteur...). Existe-t-il encore des domaines que vous aimeriez tenter ?
J’ai fait plein de choses différentes mais je n’ai jamais lâché la musique. Je pense que j’ai fait le tour de tout ce que j’avais envie d’essayer. Maintenant je ne me pose plus de questions. Pour moi, c’est ça la liberté, je n’ai pas de fantasme concernant des choses que je n’aurais pas faites. Mais je ne me mets aucune barrière, je reste ouvert et j’accueille toutes les nouvelles expériences. C’est ça pour moi être libre.

Sinclair au Théâtre Le Forum à Fréjus le 24 février - Limpact

Sur la scène française, vous êtes l’un des rares musiciens à continuer de privilégier l’instrument, qu’est-ce qui vous inspire ?
Je ne défends pas les instruments absolument. Je défends la musique qui transmet une émotion. À partir du moment où il y a des gens derrière la musique, il se passe quelque chose. Même sans instrument. Une chanson a capella, un solo de synthé peu importe s’il y a une âme derrière, ça se sent. Personnellement, je défends le fait que la musique se donne et fait passer une vibration.

Vous avez cité de nombreuses fois Prince, Stevie Wonder ou Jimmy Hendrix comme étant vos sources d’inspiration, mais y a-t-il d’autres musiciens de votre génération dont vous vous sentez proche artistiquement ? Avec qui vous aimeriez collaborer ?
Il y a des choses intéressantes qui arrivent des Etats-Unis. Kendrick Lamar, je le trouve extraordinaire, c’est du hip hop. Je suis d’une génération qui a connu Prince donc il faut que quelqu’un soit vraiment extraordinaire pour que je sois subjugué. Il y a une dizaine d’années Jamie Lidell m’a vraiment emballé. Ce qu’il faisait ressemblait à ce que je voudrais faire, mais en mieux (rires). C’est un génie mais il ne vend pas de disques.
C’est tout le problème. Aujourd’hui on est dans l’abondance, il y a trop d’offres pour peu de demandes et du coup la musique perd vraiment de sa valeur. On écoute et on oublie, même si on trouve ça génial, on nous propose tout de suite autre chose et on passe…

Sur cette tournée, vous interprétez aussi des titres inédits… Un nouvel album pour bientôt ?
Non. J’ai l’équivalent de trois albums en vrai, mais je vais faire autrement cette fois. Je pense que je vais proposer mes titres un par un, sur Spotify par exemple, pour que les gens puissent les écouter mais ça ne sert à rien de sortir un album. L’industrie de la musique a changé. J’ai plein de nouveautés dont je suis très fier. On verra bien comment ça se passe ! Tout va bien !

Si c’est bon comme ça ! Il ne faut pas que ça change… Donc rendez-vous le 24 février au Théâtre Le Forum à Fréjus. Je vous préviens, on va transpirer ! Sinclair nous promet une « grand-messe du kiff » !

Hanna Vernet
Crédit photos : ©RenaudCorlouer

Bavaria Motors La Garde et Ollioules - Limpact




 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©