bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Jean-Marie Périer.
« Flashback » sur ses plus belles années

Photographe adoré et adulé des années 60, Jean-Marie Périer a partagé plus d’une décennie de sa vie avec nos artistes préférés de l’époque. De Johnny Hallyday à Alain Delon, des Beatles à Françoise Hardy, en passant par Claude François, il nous raconte ses plus vieilles et ses plus belles anecdotes, des instants de vie que l’on oublie pas, des moments passés à flâner avec insouciance... Une myriade de rencontres et de folles aventures que l’on retrouve dans son spectacle « Flashback », histoire de revivre ces années-là avec tendresse et nostalgie.

Jean-Marie Périer, vous êtes le photographe fétiche des années 60, vous avez côtoyé les personnalités les plus en vogue de ces années-là et vous en avez fait un one-man-show, plein d’anecdotes et de nostalgie. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous livrer ainsi au public ?
J’ai écrit de nombreux livres avec beaucoup d’anecdotes et pourtant cela fait 25 ans qu’on me pose les mêmes questions. Alors je me suis dis qu’il était tant que j’y réponde une bonne fois pour toutes. « Flashback » est un spectacle où je suis sur scène, où je raconte l’histoire de ces années chères à mon cœur. C’est une nouvelle expérience pour moi. Dans ce show, je ne suis pas seul en train de parler, il y a aussi un écran derrière moi où le public peut se replonger dans mes souvenirs, revoir mes photos avec toujours un peu de nostalgie. Ces photos sont un peu la madeleine de Proust des années 60.

Jean-Marie Périer sur scène "Flashback" à La Garde - Limpact

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour tout raconter, ou presque ?
Quand on arrive à un certain âge, il faut se fixer des objectifs, se donner des défis à relever et prendre des risques. Je n’ai pas envie de finir ma vie en passant mes journées devant la télé, quelle tristesse, vous imaginez ! Je ne voulais pas non plus recommencer une carrière à mon âge, ce serait ridicule et j’accepte sans problème de vieillir. J’avais simplement envie de raconter ce que beaucoup savent déjà, ce que d’autres découvrent avec joie. Avec ce spectacle, j’avais aussi envie d’aller au fin fond de la France, de partir à la rencontre du public, de visiter notre pays en même temps. Cette vie-là me convient parfaitement vous savez.

Le one-man-show est un exercice difficile, dans lequel on n’avait pas l’habitude de vous voir et vous êtes pourtant très à l’aise. Que représente cette aventure dans votre parcours ?
Toute ma vie, j’ai fait les choses que j’avais envie de faire. Dès l’âge de 16 ans, je me suis dis que je pouvais faire tout ce qui me passait par la tête. J’ai eu une belle vie, j’ai rencontré des jeunes gens merveilleux qui sans le savoir allaient devenir d’immenses stars. Sur scène, je ne me prends pas au sérieux, je raconte ces anecdotes en suivant une trame au départ, puis j’improvise, je fais ce qui me plaît et je crois que ça plaît aussi au public. Le one-man-show est un exercice nouveau pour moi que je n’aurais pas fait si je n’en avais pas réellement envie.

On vous associe beaucoup aux années 60, avec le recul pouvez-vous dire que cette époque vous a porté chance ?
Cette époque m’a porté chance et bien plus encore ! Elle a fait entièrement ma vie, j’ai vécu les 12 meilleures années de ma vie. Je ne comprends pas ceux qui disent qu’il ne faut pas regarder en arrière. C’est tellement bon de regarder en arrière, je me suis beaucoup amusé à l’époque, j’ai vécu les débuts de nombreux artistes très célèbres aujourd’hui, c’était formidable. Personnellement, je pense que l’avenir est un peu court, il faut donc continuer d’en profiter. Profiter, c’est aussi se replonger dans ses vieux souvenirs.

Photo de Jean-Marie Périer "Salut les copains" - Limpact

Finalement, regrettez-vous cette période de votre vie ?
Je n’ai pas de regrets. Il ne faut pas en avoir, mais je suis conscient que ce que j’ai vécu est hallucinant. Aujourd’hui, chaque photo est un souvenir, derrière chaque cliché se cache une anecdote.

Que pensez-vous de l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui ?
Sérieusement c’était quand même plus marrant avant, vous ne trouvez pas ? Aujourd’hui un photographe ne peut plus faire des photos comme ça, sur un coup de tête, sans se prendre au sérieux. Tout est calculé, millimétré, il faut que les personnalités valident les photos avant leur parution, il y a des managers, des agents, des responsables en communication, c’est un parcours du combattant pour avoir une simple information, c’est dommage. A l’époque, il n’y avait rien de tout cela, on s’appelait entre nous, on planifiait notre rendez-vous, on allait boire un coup et surtout on s’éclatait.

Que peut-on vous souhaiter pour 2017 ?
D’être toujours en forme ! Si je pouvais faire ce spectacle encore 10 ans je le ferais… Regardez Charles Aznavour, il est toujours sur scène, alors j’ai encore du temps devant moi ! Sans rire, je ne compte pas m’arrêter tout de suite, même si on ne sait pas de quoi demain sera fait.  Et puis, j’ai plein d’autres activités qui me passionnent. J’écris des bouquins, j’ai monté une maison d’édition dans l’Aveyron, un musée aussi avec des photos de l’époque de Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld ou Jean-Paul Gaultier... Les gens viennent d’un peu partout pour voir mes photos, je les rencontre, je discute avec eux, c’est drôle.

Le mot de la fin…
Il faut profiter de chaque jour comme si c’était le dernier.

Propos recueillis par Amandine Mastieri
Crédit photo : ©David Fahey

A vos agendas !
Dimanche 29 janvier 2017 de 14h30 à 16h30
Jean-Marie Périer sera l’invité d’honneur du 13ème salon des collections, Salle Gérard Philippe à
La Garde, pour une séance de dédicaces de ses
ouvrages avec l’association Parlez-moi d’un livre.

Vendredi 3 février 2017 à 20h30
Jean-Marie Périer raconte les rencontres, les anecdotes, les aventures qu’il a vécu avec nos idoles des années 60, dans son one-man-show « Flashback », Salle Gérard Philippe à La Garde.

Galerie Estades Toulon - Limpact





Direct Var Infos
 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©