bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Gradimir Smudja.
L’art éducatif

Gradimir Smudja est un dessinateur et scénariste de bande dessinée, né en juillet 1956 à Novi Sad en Yougoslavie. D’abord peintre de formation, puis professeur d’histoire de l’Art, cet artiste, drôle et sensible, crée dans ses albums un univers très coloré auquel il souhaite donner un véritable sens éducatif.

Comment êtes-vous devenu auteur de BD ?
Je suis devenu auteur de bandes dessinées par hasard... Autrefois, alors que j’étais en visite à Paris en tant que touriste, à Montmartre, dans le grenier de la maison du 54 rue Lepic, j'ai trouvé le journal secret de Théo Van Gogh... Le reste est dans mon premier livre "Vincent et Van Gogh".

Comment décidez-vous du sujet de vos albums ?
Mes histoires sont inspirées par l'Art. Plus précisément, par l’histoire de la peinture... C’est ma passion, un domaine que je connais très bien. Je suis un (ex) professeur d'histoire de l'art. En même temps, techniquement, je sais comment peindre, dans une variété de styles, comme les impressionnistes, ou à la manière du baroque... Cela a donné naissance aux livres "Au fil de l'Art" tome 1 et 2... coécrits avec ma fille Ivana. Une histoire de l'art, de la grotte de Lascaux au cubisme et Picasso. Le livre est très éducatif...

Vous êtes auteur de BD. Etes-vous aussi lecteur de BD ?
Non je n’en lis pas tellement, juste de bonnes bandes dessinées avec une bonne histoire, un superbe dessin... Il y a tellement de bandes dessinées et auteurs de BD en France, que c’est un grand plaisir et un privilège de venir au festival à Solliès-Ville, où seront présents les meilleurs auteurs de bandes dessinées.

Quels sont vos auteurs préférés ?
Il y en a tellement... Si je commence à les énumérer... Malheureusement Moebius est mort, mais ses œuvres d'art restent… Il y a François Boucq qui est incomparable!

Quel album de BD vous a particulièrement marqué ?
Je vais faire une réponse générale, car il n'y a pas d'album particulier qui m’inspire. J'aime les histoires imprévisibles, je n'aime pas les choses déjà vues... et c’est peut-être la bande dessinée pour les jeunes enfants qui est le travail le plus difficile... très difficile et subtil. Cela demande une grande responsabilité et de la fantaisie ! Pour moi, c’est une nouvelle expérience parce que les jeunes enfants sont très sensibles et fragiles. J’ai donc beaucoup de respect pour mes collègues, auteurs d’albums pour les enfants. Ils ont beaucoup à m’apprendre.
D’où votre passion pour l’Art et son histoire vous vient-elle ?
De ma vie antérieure! Quand j'étais Van Gogh! Je plaisante, bien sûr, mais ce serait pas mal d’entrer dans le corps de Van Gogh, de regarder avec ses yeux... si j’avais été Van Gogh, j’aurais tout peint différemment... voilà pourquoi j'aime l'art... chacun voit différemment. L'art est comme une forêt, une grande, très grande forêt. Il y a des millions de façons d'entrer dans la forêt, mais une seule est juste, votre chemin...

Que pensez-vous du Festival de BD de Solliès-Ville ?
Un festival où peuvent venir des auteurs bandes dessinées, c’est un endroit merveilleux, avec des hôtes exceptionnels. C’est le plus beau festival de la BD. J’ai déjà eu 12 fois le privilège d’y participer et j’y ai de merveilleux souvenirs !... J'espère y aller encore longtemps.

 Lettre à Antoine de Gradimir Smudja dont la vente est au profit de Sea Sheperd France

Vous êtes l’auteur de Lettre à Antoine dont la vente est au profit de Sea Sheperd France. Comment l’idée du scénario vous est-elle venue ?
L'idée du livre "Lettre à Antoine" est vieille de plus de 12 ans.
L'idée est simple, très pédagogique. Elle parle de valeurs humaines fondamentales, l'amour pour les animaux, et le refus de la guerre... Les baleines sont des animaux très intelligents, et il faut faire quelque chose pour la protection des créatures comme elles... C’est plus que symbolique c’est essentiel. Monsieur Pascal Orsini m’a proposé de faire ce livre pour les enfants et l’association Sea Sheperd France. Je tiens à remercier Pascal, Sébastien Orsini et Anne Montbarbon pour la mise en page et les maquettes, et également Mme Paulette Pacini pour la traduction. Je serais vraiment heureux qu’après avoir lu le livre, Ies enfants aiment davantage les baleines !...Tel est le sens de ce livre…

Quel sera le sujet de votre prochain album et quand sortira-t-il ?
Mon prochain livre s’intitulera Cheval de bois, cheval de vent, en collaboration avec le scénariste Wilfrid Lupano. C’est un conte de fées pour enfants. Il sortira en novembre, aux éditions Delcourt.

Propos recueillis par Karine Perrier

Fêter et Recevoir La Valette - Limpact




 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©