bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Amandine Bourgeois.
Au Masculin, si féminin

Révélée au public en 2008 par la Nouvelle Star, Amandine Bourgeois, déjà pierre précieuse de la musique, a vu, grâce à ce télé-crochet, son éclat prendre toute sa valeur. Cette jeune femme, romantique et rock à la fois, possède une voix singulière dans son intensité ainsi qu’une forte présence scénique. Les Varois auront la chance d’en profiter puisque Amandine viendra donner deux concerts cet été dans la région : le 11 juillet à La Garde et le 6 août à Ollioules.

Amandine Bourgeois, enfant de la musique
Amandine Bourgeois naît en 1979 dans une famille où la musique est fondamentale. Le solfège à 7 ans et la flûte traversière à 9 ans au Conservatoire la mènent naturellement à former un groupe de rock à l’adolescence.
Un moment détournée de sa voie - ou voix - par des études dans l’hôtellerie, Amandine renoue avec ses premières amours à 22 ans lorsqu’elle s’installe à nouveau à Toulouse. Jusqu’en 2007, la jeune femme se produira sur des petites scènes (des bars, précise-t-elle) autour de la Ville Rose, avec les groupes Tess et Zia.
En 2007, sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu’elle est sélectionnée par le jury de la Nouvelle Star pour participer à l’émission. Elle remportera la compétition du télé-crochet en interprétant brillamment des titres non moins célèbres que Andy, Knockin’on Heaven’s Door, What’s Up, Nothing Compares 2U, With a Little Help From My Friends, Rehab ou encore Somebody To Love.
Amandine envoûte littéralement le public avec sa voix de grande crooneuse.
La victoire lui octroie la signature d’un contrat avec Sony Music pour produire son album à venir.

Les albums
20 m2, le premier album d’Amandine, sort en juin 2009 avec en titre phare L’Homme de la Situation. 20 m2 sera Disque d’Or à la fin de l’été.
Amandine collabore à de nombreux projets artistiques avant de sortir un deuxième album en 2012, Sans Amour, mon Amour.
En 2013, avec la chanson L’Enfer et Moi, elle représente la France à l’Eurovision.
En 2014, Amandine Bourgeois sort son troisième album solo, Au Masculin. Elle y reprend 16 titres de grands interprètes masculins français, de Gainsbourg à Dutronc en passant par Souchon et Johnny. Elle revisite ces titres, monuments de l’inconscient collectif, en les faisant siens, en y injectant son ADN, faisant de cet album un livre de contes qui commencerait par « Il était une fois Amandine Bourgeois… ».

Et aujourd’hui ?
Amandine Bourgeois se lance, cet été, dans une tournée d’une dizaine de dates. Le 11 juillet, elle sera à La Garde, à l’occasion du concert gratuit donné par la municipalité, place de la République. Le 6 août, elle sera à Ollioules.
Nous avons pris des nouvelles de cette artiste à l’énergie scénique d’un Mick Jagger, la voix d’un croisement d’une Janis Joplin et d’une Amy Winehouse et à la gentillesse et l’émerveillement d’une Alice au Pays des Merveilles. Un cocktail atypique, il faut bien le reconnaître…

Amandine Bourgeois Au Masculin - Limpact

Bonjour Amandine, Au Masculin était décrit comme le plus personnel de vos albums. A quoi devra ressembler votre prochain album pour gravir encore un cran dans votre parcours ?
En fait, je suis déjà en train d’enregistrer ce nouvel album. Il s’agit d’une création à quatre mains. Mat Bastard, le chanteur de Skip The Use, m’a rejointe sur ce projet. Nous coécrivons les textes et lui compose les musiques. L’album sortira en 2017. Nous enregistrons actuellement dans le studio ICP à Bruxelles, un endroit prestigieux doté d’un son et d’un matériel de très haut niveau, vraiment propice à la création puisque l’hébergement fait partie des prestations. Vous êtes dans une vraie bulle, suspendus hors du temps, dirigés à 100 % vers la création. Cet album est donc encore plus personnel car j’ai vraiment pris le projet en main. Je voulais être totalement impliquée, être à l’écriture. Dans cet album, je parle de moi, de ma personnalité, d’amour, d’émotions. C’est ce qu’on pourrait appeler « l’album de la maturité » qui arrive au moment où je sais ce que je veux. Je m’y affirme. J’y dis « j’existe et voilà ce que je chante ». Il est très positif et lorsque j’écoute les enregistrements, ça me donne la pêche. J’espère qu’il en sera de même pour le public.

A propos du public, vous êtes en pleine tournée ?
Oui, nous avons prévu une dizaine de dates, à Saint-Tropez, Givors, La Garde, Ollioules… Sur scène, je chanterai les titres de mes précédents albums, mais je vais également tester quatre chansons de celui qui est en cours de création, en avant première. Le public de La Garde et d’Ollioules aura donc la primeur de certaines de mes nouvelles chansons. Il me tarde de partager cela avec lui.

La scène, c’est un moment privilégié pour vous ?
C’est le seul endroit où je suis complètement moi. C’est le lieu du partage, de l’osmose des énergies. Chanter c’est faire plaisir. Le public fait le concert au même titre que l’artiste. J’adore ce moment où les spectateurs ont les yeux pleins d’étoiles. Donc, oui, c’est un moment hyper privilégié.

Quels sont vos projets ?
D’abord je rêve de continuer à évoluer dans ma carrière de chanteuse. J’ai envie de faire des tournées dans le monde entier. Ça c’est ma raison de vivre, mon bonheur.
Je m’intéresse cependant à d’autres univers artistiques et, fin juin, je vais faire une lecture pour participer à une audition pour le théâtre.

Comment gérez-vous les inconvénients de la notoriété ?
J’en subis très peu car je suis très entourée par ma famille. J’ai la chance d’avoir mes proches autour de moi, de rester simple, humaine, cool et proche des gens.

Pour finir en musique, quelle est votre playlist du moment ?
J’écoute une musique assez éclectique aussi bien rock, pop, chanson française, hip hop, la musique des années seventies… bref, un registre très varié. Sur mon ipod les morceaux se suivent mais ne se ressemblent pas. En ce moment, donc, j’écoute Lean On de Major Laser, Senorita de Justin Timberlake - un morceau que j’adore ! idéal pour danser -, Selah Sue que j’aime beaucoup, Led Zeppelin avec le célèbre Baby I’m gonna leave you, Silk -un chanteur qui a une voix magnifique et qu’il faut découvrir- , Bashung, bien sûr, avec Madame Rêve que j’ai repris dans mon album Au Masculin et Stromae que j’adore aussi. Je pourrais vous en citer beaucoup d’autres mais si l’on doit parler de la playlist « du moment » cela me permet d’en rester là. Sinon, je pense que nous pourrions parler musique jusqu’au bout de la nuit…

Cela n’aurait pas été pour me déplaire, mais je n’ai plus vingt ans Amandine. Je vais garder des forces pour venir chanter avec vous dans le public…
Je rappelle les dates à nos lecteurs:
Amandine Bourgeois sera en concert :
- le 11 juillet 2016 à La Garde à 21h30
- le 6 août 2016 à Ollioules à 20h30.

Propos recueillis par Karine Perrier
Crédit Photo : ©Jean-Marc Lubrano

La Clé Express La Seyne sur Mer - Limpact




Direct Var Infos
 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©