bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Portraits Dossiers
Tanneguy de Valbray.
Vos jardins pour passion

Terre horticole dont la réputation n’est plus à faire, Ollioules compte, parmi les acteurs de renom de ce secteur, Tanneguy de Valbray, dont la pépinière a déménagé, il y a deux ans, de l’avenue Jean Monnet au 400 route de la Seyne. Production, vente en gros, au détail, rien n’arrête ce passionné qui se démène pour assurer la bonne marche de son entreprise tout en supervisant les travaux occasionnés par son déménagement.

Où en êtes-vous de votre installation sur ce nouveau site ?
Cela demande du temps et de la réflexion, car il a fallu changer de localisation sans pénaliser notre activité. D’autant plus que j’ai tenu à garder l’ancienne structure métallique qui était d’excellente qualité. Nous l’avons entièrement démontée pour la remonter ici. Vous pouvez imaginer le travail d’ampleur que cela a nécessité. Un mécano géant… Nous avons encore certains bâtiments en phase de montage et nos bureaux ne sont pas entièrement aménagés. Il y a aussi des chambres froides pour le muguet à finir d’installer, et de très nombreux camions de terre à évacuer. Mais cela progresse chaque jour. Nous nous y employons.

Pépinière Valbray à Ollioules - Limpact

Comment fonctionne votre pépinière ?
Il faut savoir que nous sommes producteurs de bon nombre de nos plantes.
Aujourd’hui, les grossistes en horticulture ne peuvent pas survivre s’ils ne produisent pas, car leurs prix de vente n’ont pas augmenté depuis trente ans, alors que les coûts de revient, eux, ont grimpé, en raison, notamment, des mises en conformité drastiques qu’on leur demande. En fait, nous souffrons des mêmes maux que les producteurs de lait, même si on parle beaucoup moins de nous.
Donc, nous produisons une grande partie de ce que nous vendons, sur des terrains équipés de serres à Sanary et à Ollioules. En ce moment, c’est la saison du muguet, qui arrive à grande vitesse, qui nous occupe. Nous sommes en train d’en préparer la production. Cela demande deux mois de travail, mars et avril. Cette fleur originaire du Japon a normalement besoin de régions tempérées, de zones d’ombre et pousse plutôt en forêt. Par conséquent, nous surveillons les griffes que nous avons mises en pots de très près, en veillant à maintenir la lumière tamisée et la température entre 20 et 30 degrés. Il nous faut parfois blanchir le toit des serres à la chaux pour les protéger du soleil. Et ce n’est pas simple ! 85 employés travaillent à la production de nos plantes et ils pourront être jusqu’à 150 lorsque nous emballerons le muguet pour la vente.
En synergie avec notre production, nous faisons de la vente en gros et de la vente sur place aux particuliers.

Production de la pépinière Valbray à Ollioules - Limpact

Quels types de plantes peut-on trouver ici ?
Nous vendons des productions locales, comme des rosiers grimpants et buissons, des plantes fleuries en suspension ; des plants maraîchers de tomates, d’aubergines, de melons, de fraisiers, de céleris et de brocolis. Vous trouverez aussi des plantes méditerranéennes : oliviers, agrumes et palmiers. La vente de ces derniers, après une baisse due au charançon rouge, est repartie à la hausse. Plantes aromatiques, d’intérieur et fleuries sont bien sûr présentes, avec bientôt la star du mois de mai, le muguet. Nous avons évidemment une grande variété d’arbres fruitiers. Et à Noël, pensez à nous, nous vendons des sapins de qualité. Pour agrémenter vos jardins, nous vendons bien sûr toutes sortes de pots et de jardinières.

Nous nous remettons en question en permanence pour nous adapter au marché. Aujourd’hui, on ne jardine plus comme il y a quelques années. En effet, les quartiers résidentiels sont tous arborés, fleuris. Les gens n’achètent plus de lots de jeunes thuyas, par exemple, car leur haie en est déjà pourvue. Les producteurs de ces conifères ont d’ailleurs mis la clef sous la porte. Par contre, nos clients doivent de temps en temps en remplacer un qui a séché. Nous devons donc avoir de grands spécimens.
Il y a aussi des plantes dont l’épidémie du parasite paralyse la vente. Il faut s’adapter.
C’est un métier risqué, car nous sommes également tributaires de la météo, entre autres. Mais c’est aussi ce qui le rend passionnant et le maintient en mouvement permanent.

Karine Perrier

Pépinière Valbray
400 Route de la Seyne, 83190 Ollioules
04 94 30 53 38

Atelier du Revest - Limpact




Direct Var Infos
 suivant »



contactez Portraits Dossiers !
home_bavaria
abc_pneus
roady
grand_bleu
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©