ollioules_grand_sud
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Actualité Shopping Vie Locale
L’indispensable chronique.
de Laurent Dutruch

Avec avril, le printemps est de retour ! Yalla ! Mais attention, ce mois est trompeur et aux premiers beaux jours on retombe dans les mêmes pièges. Alors pour bien préparer la belle saison qui s’annonce, évitez les erreurs passées, je vais vous coacher, mes chers lecteurs zé-lectrices, vous divulguer mes bons conseils pour réussir ce before estival.

En 1, le bronzage. Bon, on le sait, en avril, on se fait arnaquer par le temps. Il va faire beau et mauvais puis re-beau et encore un coup mauvais et enfin beau tout le temps jusqu’en octobre. D’ici juin vous arborerez un magnifique bronzage agricole qui vous assure, habillé, une bonne mine et des bras cuivrés sous vos manches courtes, mais à la première plage, torse nu, vous aurez l’air d’un plouc de la Creuse. Solution, vivre à poil un maximum sauf pour aller chercher les gosses à l’école et si vous gérez le barbecue du samedi soir. Dans ce cas mettez un slip, ça peut s’avérer dangereux dans l’euphorie du moment, vous pourriez confondre votre saucisse dorée avec celles du plat à merguez et vous la coller sur la grille brûlante. Vous chanterez la macarena, ambiance assurée.

En 2, le sport. La reprise violente du footing amincissant, du régime salade et viande protéinée. Un leurre total qui va vous coller des vertiges, des visions hallucinantes, une gueule de déterré, une coulée de bave sur le menton et des courbatures qui vous suivront jusqu’à que vous tombiez dans les vapes comme une fan hystérique de Justin Bieber ou d’Emmanuel Macron. A la différence près que les premières n’ont que seize ans alors que les secondes en ont plus de soixante. Solution, sans se crever : La drogue. Perte de poids assurée. Mais si vous abusez, vous aurez l’allure d’un cintre sur pattes qu’on appelle aussi mannequin, c'est-à-dire une tronche de mort-vivant, des pieds en dedans et des genoux qui se touchent. A savoir que votre espérance de vie risque d’en prendre un coup dans les claquettes. Résultat équivalent avec l’abus d’efforts physiques, le mieux donc est de rester vous-même, déprimant comme un lundi et gras comme un mardi mais en bonne santé.

C'est le printemps - Limpact

En 3, la picole. Calmos sur les rosés d’avril. Vous n’êtes plus habitués aux sulfites. Et les sulfites ça sulfite ! En deux verres vous serez bourrés. N’oubliez pas que votre organisme est encore sur le rythme de la saison hivernale, du petit blanc sympa à l’apéro pâté saucisson, à la tartiflette et au gros rouge qui tache. Ce n’est pas diététique mais c’est bien plus naturel que ces merdes de rosado frais et bien moins dégueulasse que ces paniers d’anchoïades fadasses même si j’admets qu’une raclette arrosée de bourgogne sous quarante degrés à l’ombre, ce n’est pas franchement glamour ! Solution : Imbibez-vous lentement ! Buvez progressivement dès le matin un verre de rosé puis deux et trois jusqu’à ce que vous ne puissiez plus articuler un mot après l’autre. Si début mai, vous êtes encore en vie, je peux vous dire que vous serez fin prêt pour le marathon des coquetels estivaux. Avec toutefois modération car n’oubliez pas que les bons vivants font aussi les bons morts.

En 4, bien voter. Je vous rappelle que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 avril. Ça à l’air anecdotique mais si on se reprend un charlot comme Hollande, l’été risque d’être des plus compromis.

Bon, je récapitule camarade, si cet été, tu veux une silhouette flamboyante, faire tourner les têtes et chavirer les cœurs, être le roi du bal, participer à la fête du slip et du string et avoir un président qui a de la gueule : En avril, bronze cul nu, drogue toi et boit du vin dès le matin. Si ça c’est pas du programme ??!!

Avis à mes chers lecteurs zé lectrices.
Cette chronique barrée est à prendre naturellement au second degré. Elle est aussi ma dernière. Une pose s’impose. Depuis 4 années maintenant, je me suis régalé à chroniquer tous les mois, d’abord l’immobilier puis les choses de la vie de manière humoristique, en espérant vous avoir au moins distrait et fait rire au plus. Un grand merci à mon ami Eric Bagdadlian, big boss de LIMPACT, qui m’a laissé écrire mes conneries, qui m’a soutenu quand il le fallait et surtout donné l’opportunité de me révéler dans le plaisir de l’écriture. Je vous embrasse et soyez heureux.

Logre et cie Six-Fours - Limpact




 suivant »



contactez Actualité Shopping Vie Locale !
home_bavaria
boulanger
dermo_chrys
l'opticien_six_fours
solomar
dietplus_six_fours
casamia
cdmp
be_harmony_actu

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©