bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Actualité Shopping Vie Locale
L’indispensable chronique.
de Laurent Dutruch

Putain novembre ! Le mois de la pluie, de la couette et de la déprime. Et si nous faisions de novembre le mois du romantisme et de l’amour ! Je dis banco. Et la première épreuve de l’amour commence par le premier matin, qui décidera de tout le reste. Analyse romantique d’un moment décisif, suivez le guide…

Ah !!! Le premier matin, le voilà le couperet de ce qui définira votre avenir. L’amour sera-t-il plus fort que les indécisions du petit jour ? Suspense !! Car tout se joue là, savoir si vous finirez bientôt à deux puis à trois, à quatre… (Je parle famille, pas d’une partie fine) et qui sait, peut-être adopterez-vous un chienchien à sa mémère tant qu’à y être, poserez vos miches dans un Sharan flambant ou un break Volvo. La totale ! En gros, la vita bella qui se métamorphose et qui vous oblige aux exploits d’être un mari, un papa, un guerrier du quotidien, un chasseur de supermarché prêt à bondir sur les promotions du rayon bouchecaille. Vous rentrerez à la maison, fier d’avoir rapporté un lot de côtelettes d’agneau à 50 euros le kilo où, à part le gras sur l’os, il n’y a rien à bouffer. Les paquets de couches ruineux, les tonnes de packs de lait, d’eau à vous monter et les poubelles à descendre. La vie, le couple, l’amour quoi !
Mais avant ce doux rêve, revenons à cette fameuse matinée du soir où tout a basculé. La veille tout s’est déroulé comme prévu, le resto qui tue, la prestance d’un Don Diego, un dernier verre qui s’éternise, si possible dans un endroit sympa où vous n’êtes pas une célébrité. Pas le bar où vous péchotez chaque week-end, trop dangereux. Un piano bar aux extérieurs de la ville sera parfait. L’alcool fait gentiment sont effet, rend plus beau, plus décontracté, désinhibe un fond de timidité qui persiste, efface de votre mémoire votre dernière déception sentimental après laquelle vous juriez ne jamais vous y reprendre. Et puis magie de l’instant on se retrouve au lit, l’enflammade, les mots doux, les caresses, le désir charnel, l’odeur du parfum et badaboum cartouche, suivi de la promesse de rester dormir ! Et voilà la machine est lancée, ira-t-elle au bout de vos attentes et de celles de votre partenaire ?
Verdict dans quelques heures.

La lumière se fait intense. Il est neuf heures et la nuit fut courte. Vous êtes réveillé depuis une bonne heure mais vous faites semblant de dormir. Ça fait cool. Vous choisissez une position à votre avantage, sur le dos bras derrière la tête, mais le doute subsiste d’avoir ronflé comme un moine. Vous imaginez à la hâte un scenario pour vous barrer au plus vite, trouver une excuse imparable. Une mamie décédée ou un rendez-vous bidon. Vous avez une énorme envie de péter, mais vous vous concentrez pour l’oublier. Vous puez de la gueule aussi, vous ne ressemblez à rien et votre calcif a disparu sous une commode, vous êtes à poil et donc à nu. Rien ne va plus. La souvenance de la soirée vous revient, vous avez bandé un peu mou, mais ça c’est normal, le stress de lui prouver que vous êtes une bête au pieu. Mais au fond vous êtes un romantique. La deuxième fois faudra pas se louper si deuxième fois il y a. Vous ne tenterez pas de suite, histoire de ne pas passer pour un cave au cas où popol ferait encore des siennes. A côté de vous, c’est pareil, elle se pose mille questions surtout de savoir si vous êtes formaté pour plaire à sa famille et ses amis. Vous la regardez faussement se réveiller. Elle est belle, presque coiffée, l’haleine fraîche, incroyable ! C’est la femme de votre vie. En vérité, elle s’est refait une toilette vers six heures pendant que vous ronfliez, vous confirme-t-elle. Arrive le petit-déjeuner, le tour du propriétaire, la découverte de son intimité. Pas de cheveux dans le lavabo de la salle de bain, le dentifrice est rebouché, les serviettes sentent bon. Inversement chez vous, c’est le bordel. Café pris, un silence s’installe, voir une gêne. Et là, elle vous posera la question fatale : On se revoit quand ? Si vous hésitez, c’est perdu. Si vous répondez du tac au tac « ce soir ! » c’est vous qui l’êtes. Tant pis, en amour, faut plonger. Amy W chantait « Love is a loosing game », alors soyons tous loosers…

Illustration : Blachon

Monceau Fleurs La Garde et La Seyne sur Mer - Limpact




 suivant »



contactez Actualité Shopping Vie Locale !
home_bavaria
boulanger
dermo_chrys
l'opticien_six_fours
solomar
dietplus_six_fours
casamia
cdmp
be_harmony_actu

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©