bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Tourisme Sorties Culture
Je t’écris….
A toi que je ne connais pas

Car les mots que l’on ne prononce pas restent en suspension, et l’on finit par les perdre dans notre frénésie quotidienne. Ils se dispersent comme la fumée que l’on cherche à saisir en agitant les mains et qui n’en finit pas de nous échapper. Alors je t’écris. Peut-être pas pour que tu me lises, mais pour que moi je puisse te lire et te relire entre mes mots. Des mots que j’aurais choisis. Des mots qui te vont bien. Des mots qu’il faudrait dire, mais je ne sais qu’écrire. Pour les fixer dans l’espace de la page, si d’aventure tu voulais y déambuler, t’y plonger, t’y rafraîchir, y sentir un parfum. Je t’écris.

Je t’écris car le temps court. Le monde se brise. Les océans s’assèchent, je me sclérose et je t’écris. Bien sûr, il y a la guerre. Les guerres. Qui tuent, qui hachent, qui abîment, qui pillent, qui terrifient. Bien sûr, il y a nos batailles, jour après jour. Celles qui ne changeront rien à l’affaire, qui ne nous feront pas gagner cette Guerre, ce n’est pas un mystère. Bien sûr il y a les anniversaires, la musique, les hivers, les sourires, les éclats de voix, de rire, de génie. Bien sûr il y a les gens qui courent, ceux qui sautent en parachute, il y a les gens heureux, les moins heureux, ceux qui ne savent plus. Bien sûr il y a les mains tendues, les gifles, les accolades, les mercis, les je-t-en-prie, les de-rien. Bien sûr il y a les je-t-aime, les je-t-aime-bien, les maladies, les petites morts. Bien sûr, il y a le téléphone… Qui fait les voix en noir et blanc. Il y a les gens qui dansent, et ceux qui ne marchent plus. Les peurs si obscures qu’on ne peut les partager sans risquer de briser l’autre.
Bien sûr, il y a l’amour, et le printemps, les étreintes et les souffles coupés. Il y a les coups de foudre et le bruit des orages. Il y a la haine et les crachats. Et soudain, il y a le silence du jour d’après. Le profond silence du jour qui triomphe sans surprise, sans effort et sans bruit. Il y a les abîmes sans fond de la lumière, dans lesquels il faut plonger. Bien sûr, il y a le temps. Celui qui passe, celui qu’il reste, celui qui nous nargue. Il y a les longues secondes sans oxygène et les heures douces qui coulent comme le miel.

Et puis, il y a le temps d’écrire. Qui nourrit. Comme il existe le temps d’aimer et de manger. Le temps d’écrire qui retient le temps, le rend discordant. Le temps d’écrire qui permet de revenir en arrière et de modifier l’histoire si on le veut vraiment. Qui permet un ajout, une suppression, un mot, une phrase, une métaphore. Le temps d’écrire qui prend du temps aussi. Le temps de t’écrire, la vie passe. Et je t’écris. Depuis mes forteresses et mes prisons. Mes ivresses et mes tristesses. Je t’écris depuis les regards qui me libèrent et les mots qui m’enchantent. Je t’écris depuis l’enfance sans souci, sans innocence aussi. Je t’écris depuis mes terreurs et mes colères, depuis ma froideur. Je t’écris depuis l’amertume et l’orgueil, le fiel et l’élégance. Je t’écris depuis les instants où je reste sans voix, et depuis le territoire glacé de mes colères. Je t’écris depuis la honte et la déception, la révolte, la violence et la stupéfaction. Depuis la douleur et les brûlures, les désirs, la solitude et les soirées mondaines.
Je t’écris car il est toujours trop tard quand on écrit. Je t’écris car il faut bien écrire chaque jour pour retrouver ses mots. Les mots dispersés, perdus et volés. Je t’écris car il faut bien écrire pour se retrouver. Je t’écris pour me voir dans ton miroir.
Je t’écris pour t’écrire qu’il faut écrire.
Alors je t’écris.
C’est pourquoi je t’écris.

Hanna Vernet

Mairie d'Ollioules fête des marchés - Limpact




 suivant »



contactez Tourisme Sorties Culture !
home_bavaria
estades
sica_maf
jacq_orchidees
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©