bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Tourisme Sorties Culture
Hôtel Rives d’Or Les Sablettes.
Chronique d’une renaissance...

Il est 9h. J’arrive pile à l’heure cette fois pour prendre un café avec Sabine Baroux, propriétaire depuis presque deux ans avec son mari de l’Hôtel Rives d’Or aux Sablettes… Cet hôtel, tout le monde le connaît, voici son histoire…

Par quel heureux hasard avez-vous été amenés à reprendre cet établissement ?
Tout a commencé il y a 20 ans lorsque nous avons repris une plage payante aux Sablettes. Et pendant toutes ces années, tous les jours pour aller travailler, je passais devant l’hôtel, et je me disais à chaque fois « c’est une véritable verrue »… Notre fils a eu un déclic pour cette profession et lorsqu’il a eu 19 ans, nous avons racheté un restaurant toujours aux Sablettes, en bord de mer. Avec son meilleur ami, qui est un peu notre deuxième fils, il a voulu reprendre une pizzeria, nous les avons aidés à réaliser ce projet. Nous avons toujours travaillé en famille et pris toutes les décisions ensemble.
L’hôtel était complètement à l’abandon et insalubre. Et puis il y a 4 ans, nous avons entendu dire qu’il allait être vendu pour accueillir des logements, mais ce projet n’a finalement pas abouti. Après un temps de réflexion, nous avons décidé de tenter l’aventure en famille comme toujours. Nous avons contacté la propriétaire qui a accepté de nous recevoir et de nous faire visiter. Il fallait tout rénover, c’était pharaonique !
Mais nous avons fait une offre qui a été acceptée du fait de notre désir de poursuivre l’activité hôtelière et de notre investissement personnel. Ça n’a pas été facile, c’était un véritable parcours du combattant, au point qu’on a même pensé à revendre le projet. Mais nous étions animés d’une réelle motivation.

Hôtel Rives d’Or Les Sablettes - Limpact

Comment s’est déroulée la rénovation ?
Nous avions un budget serré mais on tenait à faire les choses bien. On a contacté plusieurs entreprises seynoises qui se sont chargé de la maçonnerie, des installations électriques… Ensuite, nous nous sommes tous partagés les tâches, mon mari, mon fils, mon beau-frère. Et moi j’étais chargée de l’ameublement, de l’équipement et de la décoration de l’hôtel. Là encore, je me suis débrouillée avec les moyens du bord. Et finalement, le destin a mis sur ma route une connaissance qui faisait de l’importation de meubles de Bali. J’ai donc fait créer les meubles et la décoration par des artisans sur place et je les ai fait venir. La literie par contre est française. Pour les espaces paysagers j’ai travaillé avec un pépiniériste local, je voulais mettre en avant la symétrie parfaite de la structure de l’hôtel.
Toute la rénovation a été faite dans un souci de protection de l’environnement, de maîtrise des coûts d’énergie, et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Nous avons d’ailleurs obtenu le label national « Tourisme handicap ».
Nous avons beaucoup de retours positifs de la part des clients. C’est la plus belle des récompenses.

Que retenez-vous de cette formidable aventure ?
Nous nous sommes vraiment démenés mais c’était un challenge que nous voulions relever. L’important pour nous était aussi de redonner une belle image de notre ville.
Et puis surtout, nous aimons profondément travailler en famille, nos associés sont des jeunes, et en fin de compte c’est la rencontre entre l’expérience qu’on pouvait leur apporter et l’impulsivité de leur jeunesse qui fait que ça marche. Chacun a sa place et participe à la réussite de ce projet.
Moi, je ne me voyais pas du tout diriger un hôtel mais en fin de compte j’ai découvert un très beau métier, j’ai un personnel en or, qui adhère parfaitement à l’esprit de la maison. Au-delà de tout c’est une aventure humaine magnifique !

 Terrasse sur le toit de l'Hôtel Rives d’Or aux Sablettes - Limpact

Sabine Baroux me fait ensuite visiter l’hôtel, les chambres, 24 au total, toutes décorées avec raffinement et originalité. Chaque étage est doté d’une chambre-suite et chaque chambre offre une ambiance singulière, sereine, et une terrasse avec vue mer. On a bien envie d’y poser ses valises tiens ! La salle de restauration avec son magnifique piano qui date du début 20ème et qui aurait plein d’histoires à nous raconter…, et surtout son buffet subtil et varié (c’est l’heure du 2ème petit déj’ !) Le toit terrasse, qui n’existait pas avant et qui surplombe la baie des Sablettes. Une vue exceptionnelle ! Il a été pensé par les nouveaux maîtres des lieux comme un solarium accessible de mai à octobre, avec un bar lounge, idéal pour les apéros estivaux de fin de journée… Sur les murs, Sabine Baroux a suspendu d’immenses photographies de rivages, collection d’une amie artiste et quelques œuvres de Gilles Fréchette, photographe de la région qu’on ne présente plus. Bref, vous l’aurez compris, ici tout n’est que calme, luxe et volupté… Histoire de prolonger le rêve de l’hôtel Rives d’or, je vous annonce l’ouverture prochaine d’un cosy jardin d’hiver… Mais je ne manquerai pas de vous en reparler !

Propos recueillis par Hanna Vernet

IDS Alessis Toulon - Limpact




 suivant »



contactez Tourisme Sorties Culture !
home_bavaria
estades
sica_maf
jacq_orchidees
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©