bandeau_mags
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Tourisme Sorties Culture
Hanna Vernet.
Les rêves en noir et blanc

Un premier roman sombre et lumineux qui nous fait rêver... en noir et blanc !

D’où vous est venue l’idée d’écrire un livre ?
En réalité, ce n’est pas une idée qui m’est venue d’un coup. Comme tous les gens qui aiment l’écriture, j’ai commencé avec la poésie. Mais j’avais tellement de choses à dire que je m’y suis vite sentie à l’étroit. J’ai commencé des tas de romans sans pouvoir les finir et puis, celui-là est sorti tout seul, en 5 jours, d’un seul jet. Je l’ai retravaillé ensuite bien sûr, mais je tenais à garder cette impression de fulgurance que j’avais eu pendant l’écriture.

Comment avez-vous trouvé un éditeur ?
J’avais participé à la rédaction d’une œuvre autour de la peinture de Jacques Métairie avec d’autres étudiants de l’Université de Toulon. J’ai rencontré Harald Benoliel à l’occasion d’un salon des auteurs à Toulon. Il venait de monter sa maison d’édition IS Edition et était plein d’énergie. Quelques années plus tard, quand j’ai terminé « Les rêves en noir et blanc », je lui ai envoyé le manuscrit et il a accepté de le publier.

« Les rêves en noir et blanc » de Hanna Vernet - IS Edition - Limpact

Concernant le livre lui-même, les personnages et l’histoire sont-ils inspirés d’une histoire vraie ? De votre histoire peut-être…?
C’est une question que l’on pose toujours aux écrivains. Bien sûr, on écrit d’où l’on vient, donc il y a toujours une part de nous dans le roman qu’on décide d’écrire, et dans chacun des personnages que l’on crée, mais ce roman n’est pas autobiographique. C’était surtout un moyen pour moi de faire jaillir des idées, des sensations que j’avais envie d’exprimer depuis longtemps.

Dans le livre, on ressent beaucoup de mélancolie liée à l’amour, pourquoi ce choix ?
Certainement parce que je suis moi-même mélancolique. Mais j’ai décidé de ne pas me soigner ! (rires) Baudelaire, qui à mon sens avait tout compris de l’âme humaine, a écrit une phrase qui m’a beaucoup marquée lorsque j’étais plus jeune : « La mélancolie est l’illustre compagnon de la beauté ». J’ai mis du temps avant de la comprendre, mais je crois que c’est lié au fait que la beauté est éphémère. On a tous peur de ce qui va disparaître, et surtout concernant les choses de l’amour.

Peut-il y avoir une suite au livre « Les rêves en noir et blanc » ?
Non. J’ai pensé ce roman comme une pièce unique, « unique et sans couleur » comme le dit l’un des personnages.

Avez-vous d’autres projets d’écriture actuellement ? Sur quel thème ?
Oui, j’ai d’autres manuscrits, mais j’aime assez les mettre de côté quelques temps et les reprendre avec un regard neuf donc je ne me précipite pas. Celui-ci vient de sortir, c’est une aventure en soi, je tiens à en profiter !

Pour finir, où peut-on trouver votre livre ?
Le roman est disponible au format papier sur commande pour l’instant, dans toutes les librairies, y compris sur le site de IS Edition, et aux formats numériques sur toutes les plateformes : Applestore, Amazon, Google Play, Fnac etc. Et je ferai très bientôt des séances de dédicaces dans la région.

Manouk B

« Les rêves en noir et blanc » de Hanna Vernet - IS Edition 12 euros

Casamia Ollioules et La Valette - Limpact




 suivant »



contactez Tourisme Sorties Culture !
home_bavaria
estades
sica_maf
jacq_orchidees
be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©