bandeau_limpact
votre recherche
 
Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
Ollioules Grand Sud
Robert Beneventi.
« Ollioules Grand Sud doit être dynamique et attractif ! »

Le futur Technopole de la Mer et Ollioules Grand Sud sont des atouts formidables de développement pour Ollioules dont Robert Beneventi a le privilège d’être le maire.

Limpact est allé à sa rencontre pour connaître les espoirs qu’il nourrit pour sa commune, devenue aujourd’hui le siège d’un élan d’innovation et de développement économique. Parce que parcourir l’avenue Jean Monnet, l’artère qui traverse ce secteur d’activité débordante, c’est découvrir une mosaïque d’entreprises, de commerces, d’artisans et de services, sertie dans un paysage typiquement varois. C’est ça l’esprit Ollioules Grand Sud.

Robert Beneventi, lorsque vous regardez l’évolution économique en marche au cœur de votre commune, quel est votre sentiment ?
Lorsqu’une commune bénéficie d’un centre comme celui-là, elle souhaite qu’il ait une dynamique, une attractivité. Nous sommes dans un monde concurrentiel et cela nécessite un effort de communication et d’attractivité de clientèle. C’est du ressort des acteurs de cette zone.
En tant que maire, ce qui me préoccupe c’est l’arrivée d’un millier de personnes avec DCNS, en début d’année, et très très vite, fin 2016 ou début 2017, 2000 ou 2500 personnes au cœur du Technopole.
C’est un atout considérable, mais il faut que tout le monde puisse circuler dans de bonnes conditions. Donc TPM, à l’heure actuelle, fait de gros efforts concernant les travaux d’accessibilité pour le site qui  serviront finalement à tous. Une étude est en cours pour une possibilité de réaménagement de l’échangeur dit « de Châteauvallon » de manière à lui donner plus de fluidité.

En terme d’aménagement de notre territoire, nous sommes dans une continuité. Tout ce secteur-là, proche des très grandes villes comme La Seyne et Toulon, est un secteur que nous avons voulu équiper parce que nous sommes au cœur d’une zone de chalandise importante et qu’il fallait équilibrer par rapport à l’est et à l’attractivité des Bouches du Rhône.

Est-ce le cas de l’avenue Jean Monnet qui traverse Ollioules Grand Sud ?
Cette avenue est un axe autour duquel s’articulent : au Sud, un secteur mixte d’activité et d’habitat et au Nord, un secteur en grande partie agricole où il y a à la fois des équipements publics de loisirs, la Castellane, et une partie déjà bien urbanisée que l’on raccroche au centre ville. Il est important qu’il y ait une vraie cohérence dans cette voie que le département a commencé à restructurer, petit à petit, avec trottoirs, pistes cyclables…
On y trouve des équipements de tous types, des commerces et des entreprises qui ne sont pas commerciales, type Phénix Pharma. Cette diversité est une bonne chose pour la création d’emplois.

Qu’est-ce qui fait la particularité d’Ollioules ?
Ollioules se situe au carrefour de toutes les voies. C’est un avantage, mais cela peut aussi être un inconvénient. Il y a des voies départementales, des voies communautaires et des voies communales. Quand vous venez de l’ouest vous êtes obligé de passer par Ollioules. C’est un coeur, le cœur de l’agglomération ouest. Cela oblige les collectivités locales à une certaine vision, à prendre les mesures qu’il faut afin qu’il y ait une meilleure attractivité pour que tout ce public n’aille pas à l’est, ou le moins possible, et qu’il ne soit pas attiré non plus par l’offre considérable que l’on trouve du côté d’Aubagne ou de La Valentine.

Ou par Grand Var.
J’allais vous le dire. La zone de Grand Var connaît des difficultés de circulation aux heures de pointe. Cela ne l’empêche pas d’entreprendre. Je voudrais insister sur le fait qu’il faut relativiser. Le Technopole de la Mer avec DCNS ce sera un millier de voitures. Quand on est sur la RD206, l’avenue Jean Monnet, aujourd’hui, sans DCNS, il y a entre 11000 et 12000 véhicules/jour. Donc s’il y a une augmentation, elle ne sera que de 10%.
Il est par contre nécessaire de faire un échangeur entre la sortie 13 de l’autoroute et la barrière de Bandol, au niveau de la gare d’Ollioules-Sanary, parce que là c’est saturé. Il est programmé avec des financements du Conseil départemental, de TPM, de Sud Sainte Baume et de Vinci. C’est en cours, nous sommes dans les discussions de proportions de financement de chacun. Cela devrait aboutir assez vite.
La mairie d’Ollioules mène-t-elle des actions particulières pour attirer de nouveaux commerces autour du concept d’Ollioules Grand Sud ?
Nous mettons surtout en place des choses pour le Technopole de la Mer. Bien sûr, il y aura quelques services et commerces qui viendront s’implanter pour apporter cette touche de vie au cœur du Technopole.

Cette immense zone commerciale garde un paysage rural. C’est ce qui fait son charme. Est-ce important pour vous ?
Oui. Nous voulons préserver cet aspect rural de la commune et, pour ne rien vous cacher, le développement de la ville se fait sur les sites qui sont déjà occupés et nécessitent une meilleure utilisation de l’espace. Nous ne voulons pas grignoter les terres agricoles.

Avez-vous la capacité d’accueillir de nouveaux habitants sur votre commune ?
Cela a déjà commencé, mais nous n’allons pas faire de révolution sur notre plan local d’urbanisme. Il y a des secteurs d’habitat qui resteront des secteurs d’habitat, il y a des zones naturelles qui resteront plus naturelles aujourd’hui qu’hier, il y a des zones agricoles qui seront protégées « agricoles » pour respecter le caractère de la commune.

Et l’accueil des enfants dans les écoles ?
Nous avons prévu d’augmenter la capacité d’accueil des élèves de la maternelle au primaire, à la Castellane, avec 3 ou 4 classes supplémentaires. Cette augmentation significative, mais pas expansionniste, de la population ollioulaise est déjà largement anticipée. Nous avons, d’autre part, une offre importante d’accueil pour les plus petits. Nous avons même une micro-crèche qui assure l’accueil 24h/24 ! Donc nous sommes prêts !

Nous espérons qu’Ollioules Grand Sud s’enrichira encore de nombreux passionnés d’entreprendre, car c’est ici que ça se passe.

Propos recueillis par Karine Perrier







contactez Ollioules Grand Sud !
ollioulesgrandsud_bavaria
ollioulesgrandsud_mairie_ollioules
ollioulesgrandsud_galerie
ollioulesgrandsud_albert_immobilier
ollioulesgrandsud_ducs
ollioulesgrandsud_regence
nbcom
ollioulesgrandsud_be_harmony

Agenda
Evénements
Actualités
Shopping
Vie locale
Portraits
Dossiers
Tourisme
Sorties
Culture
Immo-Déco
Services
Entreprises
Vidéos Limpact
Club
Ollioules
Grand Sud
Limpact
Magazine
limpact club
Qui sommes-nous ? | Contact
limpact.fr - Toulon Provence Communication ©